Le Blog

Les marketplaces vont-elles transformer les salons ?

par 1 Juin 2020Blog

Les organisateurs de salons ont de tout temps occupé une place stratégique sur leur marché. Une occasion unique pour lancer leur marketplace.

Un salon est une concentration naturelle d’acheteurs et de vendeurs qui ont démontré leurs aptitudes pour se connecter, acheter et effectuer des transactions. En se positionnant comme administrateur de place de marché, les organisateurs peuvent fournir l’environnement idoine pour intensifier la collaboration entre les exposants et les visiteurs tout au long de l’année. Cette nouvelle activité représente à terme une belle opportunité pour les organisateurs de mieux exploiter et monétiser leurs audiences et leur réseau.

Une poignée d’organisateurs de salons, principalement dans le secteur de la distribution, se sont lancés dans l’aventure en créant leur propre place de marché :
Première Vision Marketplace
NuOrder
OFFPRICE365
GDS365
ShopToy365
LiveLoveSpa365

Ces initiatives ont déjà montré des résultats encourageants aussi bien en matière de revenus et de génération de leads pour les exposants que d’expérience pour les visiteurs. Pour les organisateurs, il s’agit surtout de répondre différemment et efficacement aux attentes des clients grâce à une connectivité renforcée et une couverture étendue de leur marché bien au-delà des événements physiques.

Le salon professionnel en ligne NuORDER a été testé dès janvier 2018. Le bilan officiel indique que les marques participantes ont été en mesure de générer 15 000 nouveaux prospects via la plateforme. Première Vision s’est fixé comme objectif ambitieux d’embarquer 1 500 entreprises, 70 000 produits, 250 000 acheteurs potentiels et de produire une communication régulière en actualités, contenus et analyses pour soutenir sa communauté.

Le succès rencontré par les premiers utilisateurs du marché des salons professionnels n’est que la partie émergée de l’iceberg. Avec l’abondance d’informations stockées sur leur plateforme, les organisateurs de salons ont désormais accès à des données clés sur les participants. L’analyse des données qui en découle offre de nouvelles opportunités d’affaires. Elle permet d’améliorer l’expérience et le parcours des utilisateurs online et offline, ainsi que de déployer de nouvelles capacités stratégiques susceptibles de développer les communautés aussi bien pour les événements physiques que les places de marché.

D’autres opportunités existent. Elles se situent en dehors du champ d’application classique des salons et des expositions. Alors que de plus en plus d’organisateurs de salons adoptent des plates-formes en ligne, de nouvelles collaborations naissent au travers de partenariats, de ventes croisées et de marketing d’affiliation.

L’industrie des salons et expositions se retrouve aujourd’hui à un moment clé de son histoire – évoluer et pérenniser son modèle économique ou faire face au risque d’obsolescence. Le principal moteur du changement, comme toujours, réside dans l’attitude des clients. Les nouvelles générations de participants sont peut-être moins enclines à adopter le vieux modèle des salons et pourraient se tourner davantage vers les plateformes en ligne. Les nouvelles générations grandissent aujourd’hui au milieu de services et d’applications nomades, rapides et individualistes. La génération Y (soit 50% de la population active mondiale ) est la première pour qui les nouvelles technologies sont naturelles et vont de soi. De nouveaux usages et habitudes de consommation émergent avec l’apparition des digital natives. Ultra-connectés, les cyber consommateurs vivent depuis toujours avec internet. A la recherche de leur propre identité, ils attendent d’un produit qu’il soit innovant et qu’il facilite la vie. Très participatif, ils aiment l’information en temps réel et souhaitent y contribuer. Enfin, ils sont moins fidèles que la génération précédente, car ils apprécient davantage l’innovation et désirent toujours mieux.

Les places de marché devraient connaître une forte ascension dans les années à venir. Il est nécessaire que les organisateurs se prémunissent contre cette nouvelle forme de concurrence ou voient plutôt ces évolutions comme de réelles opportunités de développement. Nous voyons fleurir sur certains marchés B2B des initiatives portées par des acteurs issus du e-commerce. Ils se pourraient que d’autres projets de ce type finissent par porter atteinte à l’industrie des foires et des expositions. Les plateformes numériques n’ont pas encore transformé de manière significative l’industrie événementielle mais leur évolution a commencé et enregistre déjà des débuts prometteurs. Il est temps que l’industrie des salons s’empare du sujet et regarde attentivement les évolutions en cours pour redéfinir son avenir et pourquoi pas participer pleinement à l’émergence de nouveaux modèles d’affaires.

Restons en contact

Lisez nos derniers articles, soyez les premiers au courant de nos prochains évènements.